Blog

Latest Industry News

Reprogrammateur auto : un métier convoité

  • 23 juin 2024

La reprogrammation moteur désigne les modifications opérées par un spécialiste sur le moteur d’une voiture. Ces modifications affectent le moteur et impactent les capacités du véhicule : optimisation puissance moteur et réduction de sa consommation notamment.

Quelles qualités faut-il avoir pour être reprogrammateur auto ?

Le reprogrammateur auto doit disposer des connaissances de la mécanique des moteurs, de l’électronique et de l’informatique automobile pour comprendre comment reprogrammer un moteur de façon efficace.. Ce professionnel doit comprendre les divers paramètres qui s’affichent sur l’appareil de bord pour être certain que le véhicule fonctionne bien et que la modification a été réalisée.

Il doit également maîtriser le fonctionnement d’un moteur. Par conséquent, pour apprendre la reprogrammation moteur, le programmateur doit avoir obligatoirement des compétences en mécanique.

Un esprit analytique et logique s’avère également indispensable car toute modification d’un moteur résulte d’un acte réfléchi. Si un problème survient, le reprogrammateur auto doit être apte à trouver une solution rapide. La reprogrammation d’un moteur peut être un processus délicat, il est donc important d’être minutieux et de travailler avec précision pour éviter les erreurs.

Il doit aussi être diplomate pour délivrer toutes les informations à ses clients concernant les caractéristiques liées à cette technique. Enfin, il est important de s’intéresser à l’évolution technique et aux nouveautés pour pouvoir s’adapter aux nouveaux modèles de voitures et être à jour sur les nouvelles technologies.

Apprendre la reprogrammation moteur : pour quelles raisons ?

Apprendre la reprogrammation moteur peut présenter plusieurs avantages pour un professionnel et permettre de répondre à plusieurs besoins de ses clients dont notamment :

  • Tout d’abord, cela peut permettre d’améliorer les performances d’un véhicule en augmentant sa puissance et sa vitesse.
  • Cela peut également permettre de personnaliser les paramètres de conduite pour répondre aux préférences personnelles de l’utilisateur.
  • Il peut également être utilisé pour corriger les problèmes de performance d’un véhicule, comme les erreurs de diagnostic ou les problèmes de consommation de carburant.

Comment se déroule la formation ?

La formation reprogrammation moteur comprend des formations courtes, de 2 à 5 jours. Certaines sont axées sur le fonctionnement général d’un moteur tandis que d’autres se focalisent sur les diverses étapes nécessaires à la modification ou encore sur l’apprentissage du logiciel. Des centres de formations professionnelles, ouverts à tous, dispensent ces enseignements généralistes ou spécialisés.

Le CAP Maintenance des véhicules, formation étalée sur deux années, permet d’accéder au métier de mécanicien. Il possède 3 options. Par la suite, ce diplôme permet d’intégrer une Mention Complémentaire spécialisée (MC) : MC Maintenance des moteurs diesel et de leurs équipements ou MC Maintenance des systèmes embarqués de l’automobile.

Une formation reprogrammation moteur peut aussi se faire via un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) Technicien électricien électronicien de l’automobile, certification courte, qui est d’un niveau égal au CAP. Le bac pro mécanique, en lycée professionnel, peut déboucher sur des études supérieures.

Le BTS Conception et réalisation des systèmes automatiques, en formation post bac, procure les compétences en lien avec la mécanique. Quant au métier d’ingénieur motoriste, il est accessible avec des diplômes bac+3 à bac+5. À l’issue d’un DUT génie mécanique et productique ou encore d’une licence pro mécanique, le diplôme d’ingénieur d’état en ingénierie automobile est proposé dans les écoles d’ingénieurs.

Reprogrammateur auto en train d'effectuer des modifications sur un moteur