Blog

Latest Industry News

Stages de reprogrammation moteur

  • 21 juillet 2024

Généralement effectuée par des techniciens experts du monde automobile, la reprogrammation moteur nécessite de modifier les paramètres du calculateur d’un véhicule. Cette reprogrammation moteur peut être de différents types (1,2 ou 3) et inclure une modification de la partie mécanique, en plus du boîtier électronique. Le but est d’augmenter les performances d’un véhicule de l’ordre de 20 à 40%, selon les modèles, et cette reprogrammation moteur doit impérativement être effectuée par des professionnels équipés et compétents.

En quoi consiste une reprogrammation moteur ?

Vous souhaitez bénéficier de plus de puissance pour votre voiture ? Alors, une reprogrammation moteur peut être envisagée afin de maximiser le potentiel de votre véhicule. La reprogrammation moteur stage 1 ne touche en aucun cas les parties mécaniques internes ou externes d’un véhicule. Les parties électriques et électroniques de la voiture sont les seules concernées, notamment le calculateur moteur ou ECU (engine control unit). Parfois appelé, selon les constructeurs et les marques, BSM pour boîtier de servitude moteur ou UCM pour unité de contrôle moteur, cet ECU est le centre névralgique de la gestion d’une motorisation. Le boîtier électronique a pour fonction de contrôler, via des capteurs, les différents paramètres comme l’injection, l’analyse des gaz ou encore la pression, la température et le débit d’air. La cartographie moteur correspond alors à toutes les données d’un modèle enregistrées dans une base de données spécialisée.

Une reprogrammation moteur stage 1 du boîtier électronique

Une reprogrammation moteur stage 1 consiste donc à modifier ces valeurs en influant sur les variables de l’ECU. Effectuée sur un banc de puissance, cette modification intervient sur les temps d’injection, la régulation de la pression d’injection ou encore sur la circulation des gaz et les paramètres de la distribution. Avec un gain de puissance notable et un meilleur couple moteur, la motorisation obtient de meilleurs rendements pour une conduite sportive. L’avantage d’une reprogrammation moteur est également d’éviter l’encrassement grâce à un rendement optimal et une meilleure combustion.

La reprogrammation moteur stage 2 : une modification plus poussée

Une reprogrammation moteur stage 2 intervient généralement après les modifications de l’étape 1. Celle de stage 2 vise à encore améliorer les performances d’un véhicule, avec des modifications plus poussées. Visant particulièrement la ligne d’échappement, l’admission et le remplacement du filtre à air par un modèle sport, la reprogrammation moteur stage 2 améliore l’admission d’air et l’évacuation des gaz d’échappement. En fonction de la marque du modèle et du constructeur, cette reprogrammation moteur peut entraîner un changement de certaines pièces comme la boîte de vitesses ou l’embrayage. Il est aussi important de noter que le stage 2 nécessite une modification du système anti-pollution si vous souhaiter utiliser votre véhicule sur circuit. Pour encore plus de puissance et de couple, cette modification moteur stage 2 est idéale pour tous ceux qui désirent profiter du maximum de la puissance de leur véhicule.

La reprogrammation moteur stage 3 : des performances optimales

La reprogrammation moteur stage 3 constitue pour les puristes l’achèvement de la transformation de leur modèle sportif. Après la cartographie du stage 1 et le remplacement de certaines pièces du stage 2, le stage 3 booste encore davantage les performances et la vitesse d’une voiture. Cette fois-ci la reprogrammation moteur stage 3 intervient directement sur la partie mécanique, avec une augmentation notable de la cylindrée. Un turbocompresseur plus puissant peut être monté, de même que la pompe à essence ou un nouveau kit arbre à cames et de plus gros injecteurs. Cette préparation vise à obtenir des performances optimales et est idéale pour rouler sur circuit. À noter cependant que les voitures diesel doivent être défapées impérativement avant de procéder à une modification moteur stage 3.

Toute modification de moteur de stage 1, 2 ou 3 doit impérativement être effectuée par des professionnels de la mécanique, qui disposent à la fois des compétences requises et des équipements nécessaires.

Stages-de-reprogrammation-moteur